dimanche 7 mars 2010

Been there, done that

Voici les 3 endroits où je me sens le mieux au monde :

3. Brooklyn Heights, New York, USA.


Si le BK de Notorious BIG and co. est devenu bobo à partir des années 90, la promenade (aménagée récemment) borde carrément un quartier très bourgeois, avec des riverains comme Gabriel Byrne ou Paul Giamatti, et par le passé Capote ou Arthur Miller & Marilyn, avec maisons brownstone et tout le decorum. Mais quel régal, après une ballade dans DUMBO ou Prospect Park ou Coney Island, d'arpenter le même chemin que Monty/Eddie Norton dans la 25e Heure et de s'offrir la vue la plus imprenable sur la skyline de lower Manhattan...

Big up to Brooklyn.



2. Place de Lenche, Marseille


Massilia a ses détracteurs, et ses adorateurs dont je fais partie. Extrême, bouillante, la ville ne laisse pas indifférent et généralement, d'emblée, on adore ou déteste. Le climat, l'atmosphère, le mélange des origines me rappellent la Corse, et lorsque je m'y promène (au moins une fois par semestre, minimum vital) je me sens chez moi. Place de Lenche, entre Panier et Bonne Mère, entre Accoules et Vieux Port, on est le roi du monde attablé au Lamparo avec des pates fraîches aux poulpes...Et on respire.



1. Vescovato, Haute-Corse.

Là, bien sûr, on laisse le coeur parler. Non loin des forêts de la Castagniccia, niché au coeur de la Casinca, région ombragée et ancestrale, entre petite altitude, plaine et côte orientale, siège mon village familial à moi, avec des défauts mais suffisamment attreyant pour que j'y aie passé les cinq premières années de ma vie. Et, comme souvent, on critique on s'en plaint, et parfois on s'y emmerde, mais on adore et on finit toujours pas y revenir, pour s'y sentir BIEN.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire