jeudi 23 septembre 2010

Bow to the king


Bon c'est vrai, j'aurais pu reprendre la main avant, notamment pendant ce Mondial de basket où certaines de mes photos ont filé sur Facebook ou Twitter (à suivre dans mon prochain post). Mais entre Twitter, justement, la (double) paternité, les congés, la flemme, tout ça...inspiré par le hermano montpeliérain Tertulia, je remets moi aussi, doucement pour recommencer, les mains dans le bouzin pour divertir les masses férues de sport et autres activités décontractées.

Actuellement en train de terminer la bio "définitive" (pas d'autre terme en l'espèce) d'Eric Cantona par le brillant Philippe Auclair, j'ai eu envie de glisser 2-3 vidéos du King. Bon vous me direz que je me foule pas pour un retour, c'est vrai. Mais c'est déjà ça et je fais ce que je veux. D'autant que, sans être spécialement original, il est difficile en tant que fan du foot et de football "total" - soit offert par des caractériels géniaux comme Diego, Canto, Hagi, Stoichkov, Archavine, Benarbia, Van Bommel ou...Raynald Pedros - de résister à une telle légende...



Ce livre (en anglais pour le moment, la trad française est attendue bientôt) fourmille comme il se doit d'anecdotes savoureuses, notamment glissées par des pontes du foot de sa Majesté, on y comprend que seuls des "pères de subsitution" comme Roux, Mézy ou Ferguson ont su utiliser une telle perle en lui faisant confiance, on y entend des vertes et pas mûres sur Tapie, Goethals ou Howard Wilkinson, et de la description des buts cultes à l'analyse superbe de la personnalité de "Picasso", on ressort ému, ébloui, à jamais fan comme un gamin...

Puis comme le foot c'est la vie, les footeux restent des hommes, avec leurs défauts, leur immaturité, leurs coups de sang, leur excès face à des injustices trop personnelles, et à l'époque on restait pas dans le bus on en fracassait les vitres...
Et on peut ressortir la vidéo de son retour de suspension, en 1995 contre Liverpool. Les vibrations du public font toujours autant frissonner...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire